Bois-Grenier : répondre aux besoins spécifiques et développer l’habitat familial

Ce vaste projet s’inscrit dans la volonté de la ville de tisser de nouveaux liens et resserrer les plus anciens entre les habitants.

L’opération « Cœur de Vies », de près de 15,5 M€ comprend :

  • 56 logements, dont 38 locatifs, 12 individuels en béguinage et 6 individuels en accession sociale à la propriété (PSLA) ;
  • 2 structures adaptées : une maison d’accueil spécialisé (MAS) et une résidence avec services pour personnes âgées de 35 logements ;
  • 5 locaux d’activité.

Ce programme mixte à forte vocation sociale a ainsi pour ambition :

  • de proposer aux seniors un logement adapté à proximité de services (commerces, cabinets médicaux, pharmacie) ;
  • d’offrir une capacité d’accueil pour des personnes malades ou handicapées en privilégiant une mixité et une meilleure intégration au cœur de la vie du village ;
  • de compléter l’offre de logements locatifs et d’accessions en PSLA à destination des familles ;
  • d’apporter de nouveaux services paramédicaux (pharmacie, kinésithérapeutes) ;

En organisant le tout sur un site multi usage et intergénérationnel.

 

Deux structures adaptées qui singularisent le projet  

L’opération possède en son centre 2 structures adaptées à l’accueil des personnes handicapées et à celui des seniors. Le programme comporte en effet une maison d’accueil spécialisée (MAS) de 16 chambres et une résidence avec services pour personnes âgées de 35 logements. Ces 2 établissements sont gérés par l’Association des Flandres pour l’Éducation, la formation des Jeunes et l’Insertion sociale et professionnelle (AFEJI).

La maison d’accueil spécialisé

La réalisation de cette structure fait suite à un appel à projets lancé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui finance en totalité son fonctionnement. Il s’agit d’un foyer de 16 chambres destinées à l’accueil de personnes en situation de handicaps rares. L’AFEJI gère également une MAS de 80 chambres à la Chapelle d’Armentières. L’entité de Bois-Grenier y est reliée.

La résidence avec services pour personnes âgées

Cette résidence peut accueillir 46 personnes et se compose de 35 logements. Les services proposés ont vocation à assurer un hébergement personnalisé permettant le maintien des liens familiaux et sociaux.

Des logements éco-performants et adaptés aux besoins locaux

Lorsque le permis de construire a été délivré, 75% de la demande de logements exprimée sur la commune concernait des logements du type II au type IV. En outre, les logements individuels sont très prisés sur le secteur. Aussi, cette opération de 56 logements répond précisément aux besoins locaux en matière d’habitat. En outre, la variété des produits proposés favorise la mixité sociale et intergénérationnelle.

L’ensemble des 56 logements bénéficie de la RT 2012 -10% (-10% de consommation en énergie primaire par rapport à la RT 2012, réglementation thermique en vigueur) et d’un label Habitat & Environnement Profil A. Les logements du projet Cœur de vies conjuguent ainsi qualité environnementale et haute valeur ajoutée sociale en permettant aux locataires et accédants à la propriété de maîtriser leurs dépenses énergétiques et donc de préserver leur pouvoir d’achat.

Dynamiser l’économie locale

C’est tout un nouveau quartier de Bois-Grenier qui sort de terre. Outre sa vocation humaine et sociale, l’opération Cœur de vies développe les commerces et les emplois locaux. A cet effet, l’opération comporte 5 locaux d’activité pour une surface totale de 550 m². Ces locaux accueillent une pharmacie, un salon d’esthétique, un cabinet de kinésithérapie et d’infirmières.

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Partenord Habitat installe son siège au cœur d’un programme mixte et innovant

    La construction du nouveau siège social de Partenord Habitat est en cours au cœur d'un programme comprenant logements locatifs, commerces et bureaux.

  • Permettre aux habitants de vieillir à leur domicile

    Le maintien à domicile des personnes âgées est un objectif partagé par Partenord Habitat avec sa collectivité de rattachement, le Département du Nord. Les personnes âgées veulent légitimement demeurer le plus longtemps possible à leur domicile. C’est un véritable enjeu de bien-être. Et c’est aussi un enjeu sur le plan du financement du coût de la dépendance.