Les locataires au cœur de nos projets de réhabilitation

La rénovation de notre patrimoine répond aux enjeux du développement durable en améliorant la performance énergétique de nos bâtiments. Au-delà, elle permet surtout d’améliorer le bien-être de nos locataires dans leurs logements, de préserver leur pouvoir d’achat, de renforcer l’attractivité de nos quartiers et de soutenir l’emploi local.

Le premier enjeu de nos réhabilitations thermiques est d’améliorer le confort de vie de nos locataires tout en leur permettant de maîtriser leur facture énergétique et de préserver ainsi leur pouvoir d’achat. Ces opérations s’inscrivent dans la volonté de garantir à nos clients-locataires un logement rénové, aux intérieurs modernisés et mieux équipés, un bon niveau de confort thermique, ainsi que des économies en termes de consommation d’énergie. En outre, si elles servent d’abord à améliorer les installations des logements (sanitaires, sols souples, parties communes…) et à réduire la consommation énergétique des bâtiments, ces opérations n’en sont pas moins de formidables occasions pour renforcer l’attractivité des quartiers. En effet, une réhabilitation est toujours une opportunité pour repenser l’esthétique des façades et améliorer l’accessibilité des bâtiments (et répondre ainsi aux problématiques liées au vieillissement et au handicap). Ce type d’opérations s’accompagne d’ailleurs très souvent, notamment dans le cadre de la rénovation urbaine, d’une complète résidentialisation des sites et ce, dans l’optique de renouveler leur image, de les rendre plus attrayants et plus agréables à vivre. C’est ainsi, qu’en partenariat avec les collectivités territoriales, on modifie l’aménagement des espaces extérieurs : ceux-ci sont par exemple mis en valeur par la création d’espaces verts et d’équipements de qualité propres à contribuer à l’amélioration du cadre de vie, notamment le tri enterré et des locaux vélos sécurisés. Il s’agit donc aussi de donner un nouveau visage aux quartiers concernés, de les réinscrire dans leur environnement. Ces projets de rénovation se construisent toujours avec les habitants et ne s’initient d’ailleurs qu’après l’obtention de leur accord majoritaire et, pour faciliter ce changement de cadre de vie, notre office propose très souvent, comme actuellement au Faubourg de Béthune de Douai ou encore au quartier Pasteur d’Hazebrouck, un accompagnement social aux locataires dans leurs diverses démarches, qu’elles soient administratives, personnelles ou professionnelles. Enfin, comme toutes nos opérations d’investissement, ces réhabilitations représentent aussi des opportunités pour agir en faveur de l’insertion professionnelle et du retour à l’emploi par le biais de la clause d’insertion. Notre Office est en effet citoyen avant tout et encourage dans ce sens un modèle économique et social à haute valeur ajoutée. Partenord Habitat est le premier bailleur social à avoir imposé la clause d’insertion sur l’ensemble de ses marchés de travaux (construction, réhabilitation, entretien et maintenance). Chaque année, cette clause d’insertion génère de 50 à 70 équivalents temps plein par le biais de contrats qui s’adressent pour une bonne moitié à des demandeurs d’emploi de longue durée. Prenant effet dans nos quartiers, ces contrats profitent également à nos locataires. En 2019, 305 personnes ont bénéficié d’un contrat de travail ou d’un accompagnement au titre d’un parcours de retour à l’emploi dont 56 locataires de Partenord Habitat (soit 17% des bénéficiaires de la clause).

Aujourd’hui, plus des trois-quarts du parc de logements de Partenord Habitat sont en étiquette A, B, C ou D (78%), dont 42,4% ont une étiquette A, B ou C (à titre comparatif, seulement 25% des résidences principales en France, en 2020, atteignaient ces niveaux de performance A, B ou C). Beaucoup de travail reste néanmoins à accomplir. En effet, près de 11 000 de nos logements, soit 22% de notre parc, sont encore classés en étiquette E, F ou G. Il nous faut donc continuer notre effort et, pour les cinq années à venir, l’Office a pour ambition de réhabiliter plus de 7 000 logements dans le Nord et l’Aisne. Ces opérations de réhabilitations auront là encore pour objectif premier d’améliorer le cadre et la qualité de vie de nos locataires.